Mil Tamm veut favoriser l’accès aux œuvres contemporaines et l’approche de la dimension artistique pour des publics éloignés des circuits habituels de la diffusion et de la création culturelle, luttant ainsi contre les inégalités géographiques et sociales.

  • Accompagner une mise en réseau des communes du Pays de Pontivy souhaitant accueillir et proposer à sa population une programmation artistique régulière, que seules, elles ne peuvent développer par manque de moyens financiers, humains et par méconnaissance des réseaux artistiques.
  • Permettre à ces communes, à travers ces accueils, de développer l’action culturelle via l’éducation artistique auprès de public divers (scolaires, parascolaires, membres d’association, les maisons de retraite, institutions spécialisées …)
  • Proposer une programmation de qualité, exigeante dans la volonté d’offrir à tous une ouverture sur le monde et de donner à chacun la possibilité d’alimenter sa réflexion sur la société et de penser l’autre. Telles sont les orientations mises en œuvre dans la construction des saisons culturelles.

Le 10 juin 2017 -  Pleugriffet – 20 h 30 - Parvis de l'Eglise

« Voluminosité » - Cie Retouramont - Danse/Art de la Rue

Tout public - Durée : 0 h 45 - Réservation et informations : 02 97 27 86 66
TARIF  : GRATUIT

Autour d'une sculpture métallique de 6.50 mètres de haut, évoluent deux danseuses aériennes en suspension et un circassien terrien.
Trois gravités différentes se répondent et tissent leurs trajectoires : celle des deux danseuses qui connaissent le vol, qui s'accrochent pour s'élever et celle de la sculpture anthopomorphe au centre du cercle des spectateurs.
Mutines et joueuses, les danseuses s'emparent d'un amas de tubes métalliques qui basculent, bifurquent, tombent, roulent.
Tel un être qui, sous leurs suspensions, leurs accroches, leurs voltiges, s'anime. Elles n'ont de cesse de s'amuser ensemble, amies, complices ou rivales. Tout autour de l'objet, les spectateurs sont mêlés à la spirale ascendante de Voluminosité : la construction et la transformation de cet habitat.

Chorégraphie et direction artistique Fabrice Guillot - avec la collaboration artistique de Francisca Alvarez et Cybille Soulier
Interprètes Francisca Alvarez et Cybille Soulier - Regard chorégraphique et complice Philippe Ménard - Scénographie Fabrice Guillot et Vincent Brédif
Composition musicale et sculpture métallique Vincent Brédif - Costumes Patricio Alejandro Luengo Rodriguez - Régisseur technique Nicolas Grière

http://www.retouramont.com/

Le 21 mai 2017 -  Evellys (Moustoir-Remungol) – 18 h - Parc Touran

« Les pieds tanqués » - Théâtre
Cie Le Artscénicum théâtre

Dès 14 ans - Tout public - Durée : 1 h 00 - Réservation et informations : 02 97 27 86 66

TARIFS : Adulte : 9 € - Enfant -12 ans : 5 € - Famille : 18 € (2 adultes et 1 enfant et +) – Résa : 0297278666

Sous le soleil du midi, une partie de pétanque acharnée délie les langues de quatre joueurs que tout pourrait opooser. Entre provençal de souche, rapatrié d'Algérie, jeune français de l'immigration et parisien fraîchement arrivé, l'heure est à la confrontation. Mais le besoin de silence et de concentration, les galéjades ou les provocations à la faute, laissent apparaître peu à peu un passé qui les relie car les mémoires de la guerre d'Algérie s'entrechoquent autant que leurs boules dans ce spectacle qui mêle humour, gravité et plaisir de vivre ensemble.

Jouée avec succès en plein air depuis 2012 sur des boulodromes.

Ce qu'en dit la presse : "si certains y découvrent, avec des dialogues truculents, la mémoire de cette période, ceux qui l'ont connue la retouvent avec beaucoup d'émotion" Vaucluse Matin
"Il y avait la partie de cartes de Pagnol, il y aura à présent la partie de boules des Pieds Tanqués" La Povence.

La Cie reçoit le soutien du Conseil Départemental du Var, du Conseil Régional PACA, l'aide à la diffusion du Conseil Départemental du Pas de Calais. Elle est soutenue également par la SPEDIDAM.
Le texte "Les pieds tanqués" de Philippe Chuyen est déité aux Cahiers de l'Egaré en 2013. Texte et mise en scène : Philippe Chuyen. Jeu : Sofiane Belmouden, Philippe Chuyen, Gérard Dubouche, Thierry Paul. Costumes : Corinne Ruiz. Décor : Christophe Brot

http://artscenium.fr/

Le 12 mai 2017 -  Bieuzy-les-Eaux  – 20 h 30 - Chez l'habitant, chez Wendy et Simon Chamomile
dans le cadre de la fête Machicote

« Rue de la Bascule » - Cie Les Becs Verseurs - Théâtre d'objets
Collaboration avec la Cie des Arts Paisibles

Tout public - Durée : 0 h 45 - Réservation et informations : 02 97 27 86 66

TARIFS : Adulte : 9 € - Enfant -12 ans : 5 € - Famille : 18 € (2 adultes et 1 enfant et +)

Mise en scène Marina Le Guennec et Amalia Modica

Avec Rue de la Bascule, Marina Le Guennec propose un théâtre d'objet malicieux qui met en scène la vie d'un quartier à partir des rencontres et anecdotes de son facteur.

Quand Germain, le facteur, part faire sa tournée du quartier, il a plus de mille lettres à déposer dans près de cinq cents boites ! Aussi son quotidien devient-il bien vite une odyssée qui donne progressivement vie à tout son voisinage, à ses habitants, à leurs secrets, leurs passions, leurs chagrins. Et quand un jour, Germain découvre une lettre sur laquelle figure une adresse bizarre, commence alors la recherche qui le conduira à s'interroger sur lui-même...
Animant tout un univers miniature à sa table grâce à une série de figurine, d'objets de bureau et de cartes géographiques, Marina Le Guennec met en récit cette chronique qui parle autant de la solitude des villes que du bonheur d'exister, tout simplement.

http://www.lesbecsverseurs.org/

Le 05 mai 2017 -  Rohan – 19 h 00 - Salle Belle Etoile

« Brut » - Cie Le Vent des Forges - Théâtre d'argile manipulée
Co-production Mil Tamm/Résidence au Collège Yves Le Bec et Ecole Primaire Publique

Dès 8 ans - Tout public - Durée : 1 h 00 - Réservation et informations : 02 97 27 86 66

TARIFS : Adulte : 9 € - Enfant -12 ans : 5 € - Famille : 18 € (2 adultes et 1 enfant et +) – Résa : 0297278666

Pour leur nouvelle création, Odile l’Hermitte et Marie Tuffin portent un regard sur ces années où l’ordre des choses de l’enfance se trouve brutalement déplacé, bouleversé, où les croyances cèdent leur place à l’abrupte des montagnes de l’adolescence, au vertige du doute, à la brutalité des transformations.

A partir d’une écriture nourrie des témoignages d’enfants et d’adultes, le spectacle se construit vers une mise en lumière de cette « peau d’enfant », entre fragilité et résistance, légèreté et pesanteur.
Là où les contraires s’affrontent si violemment, l’enfant traverse. Il mue.

Que laisse-t-il derrière lui ? Quelle part d’enfance ?

http:://www.leventdesforges.fr